Liriodendron tulipifera L., 1753

Tulipier de Virginie

CARTOGRAPHIE

OPTIONS

   Carte de la répartition par commune
   Carte de la répartition par maille

LÉGENDE

Donnée récente (après 1990)
Donnée ancienne (1957 à 1990)
Donnée historique (avant 1957)
État de l'information dans le système d'information du PIFH à la date de consultation

FICHE DESCRIPTIVE

Nom botanique accepté : Liriodendron tulipifera L., 1753
Famille : Magnoliaceae
Nom français : Tulipier de Virginie
Noms vernaculaires : Liriodendron tulipifera L.
Description botanique courte : Arbre haut de 5 à 20 m. L’écorce des jeunes arbres est grise et lisse ; celle des arbres plus âgés devient épaisse et entaillée de sillons profonds. Les rameaux sont lisses, brun-olive, relativement robustes et souvent luisants. Les feuilles sont alternes, caduques, longuement pétiolées et mesurent 8 à 15 mm. Leur limbe est presque carré, découpé en 4 lobes peu marqués, vert foncé et luisant à la face supérieure, pâle et parfois recouverte d’une légère pruine blanchâtre à la face inférieure. Les fleurs sont terminales, larges de 4 à 5 cm ; la corolle est composée de 6 pétales vert clair mouchetés de taches orangées. Le fruit est constitué d’un cône composé de nombreuses samares agrégées.
Type biologique : Phanérophyte caducifoliée
Floraison ou sporulation : Avril-mai
Écologie : De l’étage planitiaire à l’étage collinéen (0-600 m). Cette espèce est plantée pour l’ornement dans les parcs et jardins et peut se ressemer, voire se naturaliser en conditions ombragées, sur des substrats siliceux, dans les bois frais à marécageux.
Statut exogénat : exogène (xénophyte, « alien »)
Menace Rhône-Alpes : NA
Usages : Planté pour l’ornement dans les parcs et jardins. Il s’agit d’un arbre mellifère. Son bois est également prisé pour divers usages (construction de meubles, bois de placage, fabrication de contreplaqué et de pâte à papier).
Remarques : Ce taxon est originaire du sud-est des Etats-Unis.
Citer cette page merci de créditer :
Pôle d'information Flore et Habitats de Rhône-Alpes. 13/11/2018 www.pifh.fr
Images non libres de droit. Pour toute utilisation hors contexte, merci de nous soliciter préalablement.

Aucune photo disponible
pour ce taxon

© PIFH

CHOROLOGIE

Chorologie française : Cette espèce exogène est citée relativement fréquemment dans les Pyrénées-Atlantiques. Ailleurs, on retrouve quelques mentions (récentes ou anciennes) dans le Massif central, en Rhône-Alpes, dans les Bouches-du-Rhône et dans les Alpes-de-Haute-Provence.
Chorologie Rhône-Alpes : On retrouve quelques mentions de cette espèce dans les agglomérations de Lyon et Montélimar, dans la moyenne vallée du Rhône en aval de Lyon, dans la Bresse et dans le Gex-Léman. Également une citation ancienne dans le bas-Vivarais (Ardèche) et une citation historique dans les monts de la Madeleine.

LIENS

image wikipedia image inpn image crsf image tropicos image Euro+Med image floraiberica image tela-botanica

Consulter le glossaire