Smilax aspera L., 1753

Salsepareille

CARTOGRAPHIE

OPTIONS

   Carte de la répartition par commune
   Carte de la répartition par maille

LÉGENDE

Donnée récente (après 1990)
Donnée ancienne (1957 à 1990)
Donnée historique (avant 1957)
État de l'information dans le système d'information du PIFH à la date de consultation

FICHE DESCRIPTIVE

Nom botanique accepté : Smilax aspera L., 1753
Famille : Smilacaceae
Nom français : Salsepareille
Noms vernaculaires : Liseron épineux
Description botanique courte : Plante vivace volubile, égalant ou dépassant 1 mètre de hauteur, glabre, très rameuse, à tiges grêles, anguleuses, flexueuses, grimpantes, garnies d'épines éparses. Feuilles alternes, ovales en cœur ou hastées, acuminées, à 5 à 7 nervures, persistantes, coriaces, luisantes, parfois tachées de blanc, bordées de quelques épines, à pétiole muni de 2 vrilles simples accrochantes. Fleurs jaune-verdâtre, petites, dioïques, en ombelles sessiles disposées en grappes flexueuses, axillaires et terminales ; périanthe caduc, à 6 divisions lancéolées étalées ; 6 étamines libres, insérées à la base du périanthe ; style nul, 3 stigmates recourbés. Baies petites, globuleuses, rouge foncé, à 3 loges et à 1 à 3 graines globuleuses.
Type biologique : Phanérophyte lianescente
Floraison ou sporulation : Août-décembre
Écologie : Dans des conditions chaudes, sèches et en pleine lumière sur des substrats peu acides à calcaires. Chênaies vertes, chênaies pubescentes, fruticées thermophiles, haies, garrigues, pelouses et ourlets.
Statut indigénat : indigène (ou natif)
Menace Rhône-Alpes : LC
Usages : Baies toxiques. Racines sudorifiques, dépuratives et diurétiques. Cultivée parfois comme plante ornementale.
Citer cette page merci de créditer :
Pôle d'information Flore et Habitats de Rhône-Alpes. 13/11/2018 www.pifh.fr
Images non libres de droit. Pour toute utilisation hors contexte, merci de nous soliciter préalablement.

Aucune photo disponible
pour ce taxon

© PIFH

CHOROLOGIE

Chorologie française : Assez commun en région méditerranéenne et en Corse ; jusqu'à la Drôme et l'Ardèche. Plus localisé ailleurs.
Chorologie Rhône-Alpes : Jusqu'à 400 m d'altitude environ. Présent uniquement dans le sud de la Drôme (Tricastin, Baronnies) et de l'Ardèche (Basses-Cévennes, Bas-Vivarais).

LIENS

image wikipedia image inpn image crsf image tropicos image Euro+Med image floraiberica image tela-botanica

Consulter le glossaire